Derniers articles - Animation culturelle et pensée critique

Écrit le 23/11/2018
mauvaise-mine-le-graff-comme-outil-de-l-animation-culturelle Je suis Vandopérien (54) et je m’appelle Mohamed DJEMLI. Je pratique le graff depuis ma jeunesse et...
Écrit le 12/10/2018
meetic-d-ecriture-quand-l-animation-rencontre-la-culture-pauline-fattelay-trajectoire-formation Guillaume Dopus - Page blanche pas angoissante.   Depuis octobre 2018, Trajectoire Formation...

« MAUVAISE MINE », le graff comme outil de l'animation culturelle

Je suis Vandopérien (54) et je m’appelle Mohamed DJEMLI. Je pratique le graff depuis ma jeunesse et j’ai pris conscience que cette pratique artistique n’était pas réellement mise à l’honneur comme elle le mérite quand elle est pratiquée de façon responsable et citoyenne. L’image véhiculée par le graff doit changer et pour cela, je cherche à réaliser des ateliers de sensibilisation auprès d’un public jeune afin de présenter une autre discipline de ce que l’on appelle le «street art» ou art urbain.

Très tôt passionné par le graffiti et son mouvement, mon nom de graffeur (ou ma signature comme on dit dans le "milieu") est CHAMO D. J'arpente les rues pour exprimer mes idées, humeurs et convictions par le biais d’un art libre et visible de tous.

Mon leit motiv : embellir l’espace urbain grisonnant tout en faisant passer des messages et en laissant libre cours à mon imagination, que je puise dans toutes mes expériences de vie.
Je m'essaie à toutes les techniques: pochoir, collage et sur tous types de supports: toiles, voitures, objets insolites, façade de magasins, chez des particuliers….

J’ai contacté l’association MJC Étoile en 2007 afin de m’associer avec eux pour créer des ateliers dans un cadre associatif au sein de leur établissement.

Désormais, après plus de 10 ans de graffiti, je souhaitais trouver une forme de professionnalisation en faisant découvrir aux jeunes ma passion et l'esprit du graff que je véhicule à travers mes "œuvres éphémères" afin qu'ils puissent trouver eux aussi un moyen d'expression libre, sans violence, au cœur des quartiers dans un espace citoyen.

L'Atelier Graffiti de la MJC Etoile ou « SEXION GRAFF »

Les ateliers de graffiti ont pour objectifs pédagogiques d’aborder une discipline artistique originale (l'art urbain), de favoriser la créativité des jeunes, de valoriser le travail en groupe comme vecteur de citoyenneté et de s’approprier un espace de vie en le personnalisant.

La vue de l’horizon manque cruellement à nos regards de citadins, trop de murs limitent notre besoin bien humain de spatialité. Ces murs qui nous limitent et nous enferment peuvent devenir de grandes fenêtres ouvertes sur nos cités, où chacun pourra exprimer dans un esprit de partage et de co-construction ce qu’il voit au-delà de ses limites spatiales.

C'est à partir de ce constat et à la demande grandissante du public jeune fréquentant la MJC que j'ai décidé en 2007 de créer un atelier graffiti au sein de la structure.

Le projet d’accompagner des jeunes dans la réalisation de fresques collectives permet à ceux-ci de construire une œuvre picturale représentative de leur volonté de créer ensemble en s’appropriant ces espaces ouverts à tous. Donner la possibilité à des jeunes de pratiquer le graffiti sur des supports autorisés leur permet de dépasser le cadre de la provocation voire même du vandalisme et de considérer leurs actes artistiques comme vecteur d’embellissement de leur quartier.

Amener les jeunes à se positionner en tant qu’artistes de nos villes peut leur donner l’envie de co-construire avec l’ensemble des acteurs (élus, animateurs, habitants, graffeurs,…) des actions citoyennes favorisant la participation du plus grand nombre sur les quartiers.

Le but est de réaliser des œuvres individuelles et/ou collectives qui seront visibles par l’entourage proche des jeunes. Chaque projet est monté spécifiquement en fonction du besoin des jeunes, et des objectifs pédagogiques.

Le groupe SEXION GRAFF quasi au complet. La future génération du graffiti lorrain !

Depuis sa création, la SEXION GRAFF a été sollicitée par de nombreuses associations et municipalités pour la réalisation de fresques, tableaux, décors ou bien encore pour animer des ateliers d'initiation. La force de ce groupe réside dans sa capacité à s'adapter aux différentes commandes faites tout en pratiquant une passion commune.

Exemples de partenariats avec la SEXION GRAFF :

  • Les « vitrines de Nancy » pour le marché de Noël
  • La Ville de Vandoeuvre pour diverses réalisations
  • La Régie de quartier de Laxou pour inaugurer son jardin
  • La commune de Chavigny pour son marché aux fleurs
  • La FFMJC pour le « Medialab » 2018
  • L'association « Simply Odd » pour diverses manifestations HIP HOP
  • Le studio d'enregistrement « VAND'o STUDIO » pour rafraichir ses locaux
  • Les MJC pour animer des ateliers d'initiations
  • et bien d'autres...

Mohamed Djemli

Suivre le projet :

Page facebook

Photo de couverture : exemple de « CELLOGRAFF » réalisés lors de manifestations diverses. Le Cellograff, ou Graffiti sur cellophane, est un concept permettant de créer des graffitis ou tags de façon éphémère sur une bande cellophane.

 

Chantier-jeunes réalisé en 2017 pour décorer les palissades du chantier du nouveau réservoir d'eau potable de la métropole de Nancy. Thème : l'eau :

© Trajectoire Formation 2016
Mentions légales

Please publish modules in offcanvas position.