Derniers articles - Animation culturelle et pensée critique

Écrit le 26/03/2019
mediatheque-3e-lieu  ©Guillaume Dopus - Oser goûter et y prendre goût Article écrit par Lionel Martin, stagiaire BAPAAT...
Écrit le 23/11/2018
mauvaise-mine-le-graff-comme-outil-de-l-animation-culturelle Je suis Vandopérien (54) et je m’appelle Mohamed DJEMLI. Je pratique le graff depuis ma jeunesse et...

Médiathèque : 3e lieu

 

©Guillaume Dopus - Oser goûter et y prendre goût

Article écrit par Lionel Martin, stagiaire BAPAAT 2018.

Depuis les années 2000, certaines bibliothèques ont changé leurs politiques culturelles, en plaçant l’humain au centre de la structure. Elles ont opéré de nombreux changements, tout d’abord en diversifiant leurs collections tout en s’adaptant à la demande des usagers. Au côté du livre qui reste toujours le cheval de bataille des bibliothécaires, nous pouvons y retrouver des jeux de société, des CD, des DVD, des jeux vidéo, journaux et magazines. Les services dans ces structures ont eux aussi été revus à la hausse en proposant la mise à disposition de poste informatique, l’impression de document, un accès au réseau Wi-Fi, l’accès à des fab labs. Le troisième grand changement est l’organisation de l’espace, l’accès à des lieux d’échange, des zones de travail et des salles d’activité ont eu pour but de changer l’image des médiathèques dans l’inconscient collectif pour en faire des endroits chaleureux et conviviaux.

Ces bouleversements ont eu pour conséquence l’augmentation du nombre de visiteurs et l’augmentation du temps passé en médiathèque par ceux-ci. Devenues en très peu de temps un lieu de rencontre informelle, les médiathèques sont reconnues pour être des structures de troisième lieu de vie.

Partenariat

Les animateurs en médiathèque travaillent régulièrement avec différents partenaires. Les écoles, les centres de loisirs, les publics atteints de handicaps, les maisons de retraite. L’animateur planifie, en étroite collaboration, des animations sur mesure. Il est nécessaire de sortir de la médiathèque pour aller à la rencontre des personnes qui ne peuvent pas se déplacer, ou lors d’événements particuliers.

L’animation en médiathèque

Tous les ingrédients sont présents pour que l’animation ait un rôle important en médiathèque : un public diversifié, des supports sur lesquels on peut s’appuyer et une politique culturelle qui place l’humain en premier plan.

L’un des objectifs principaux d’un animateur en médiathèque est de faire venir de nouveaux publics et de fidéliser les usagers déjà présents. Son rôle est aussi de promouvoir les collections et de faire découvrir la richesse de production des supports présents dans sa structure. À partir de ces deux points, tout est envisageable en terme d’animation. Chasse au trésor, escape game, tournois de jeux vidéo, construction de fusée à eau. Rien n’est impossible si les animations sont en lien avec l’actualité ou les supports de la structure.

Pour conclure, les animations en médiathèque doivent être un des leviers vers l’émancipation de ses usagers. Par la prise de parole sur un sujet bien sûr, mais aussi par la mise en pratique de connaissance que les uns et les autres peuvent apporter au reste du groupe. Il est nécessaire que les usagers deviennent des acteurs de la médiathèque, par leurs suggestions ou par leurs actes. Le rôle de l’animateur est aussi d’apporter un soutien aux usagers qui souhaitent partager leurs connaissances, leurs expériences et leurs passions.

© Trajectoire Formation 2016
Mentions légales

Please publish modules in offcanvas position.